vendredi 15 mai 2009

Encore et toujours : Hétu !

Décidément, Le camp du changement aime parler de Richard Southpaw Hétu. Dans son dernier billet paru au moment auquel je rédige ces lignes, Hétu nous raconte que :

Après le commentateur Max Boot, qui applaudissait mercredi la nouvelle stratégie de Barack Obama pour l’Afghanistan, c’est au tour aujourd’hui du sénateur Joseph Lieberman de saluer la décision du président de rétablir les tribunaux militaires d’exception chargés de juger certains suspects de terrorisme détenus à Guantanamo. Décidément, le chef de la Maison-Blanche semble être en train de se gagner les faveurs des néoconservateurs, qui l’ont aussi complimenté pour sa décision de stopper la publication de nouvelles photos de sévices pratiqués par le personnel militaire américain en Afghanistan et en Irak.



À la décharge du président Obama, il faut dire que son administration améliorera les garanties légales des suspects de terrorisme. Le nouveau cadre légal écartera notamment les confessions obtenues sous la torture et limitera les témoignages relevant du oui-dire. Mais cela est très loin de satisfaire les critiques de la justice d’exception, comme on peut le constater dans ce billet du blogueur Glenn Greenwald.

De un, c'est pas parce qu'Obama a l'appui de Boot et Lieberman qu'il a forcément l'appui des néocons ! Je repète : Lieberman !! Disons, à la limite, que la déduction de Hétu (Lieberman représentatif des néocons) est défendable... Disons, donc, que je lui donne un break...

N'empêche qu'il commet une faute vraiment monumentale par la suite ! Et que là, je ne lui donne pas de break ! Il a bien écrit "À la décharge du président" ! "À la décharge" ! Comme si les néocons étaient une bande de lobotomies sur deux pattes de qui on ne veut jamais avoir l'appui de peur de passer pour une imbécile imcompétant ! Pire (et j'ai bien peur que ce soit le cas), c'est comme si c'est MAL d'avoir l'appui des néocons ! Quand on applique une vision manichéenne à l'analyse politique, c'est le temps de changer de job ou d'écrire pour Reactionism Watch (ou de se porter candidat pour Québec Solitaire)... J'ai beau ne pas être néoconservateur, je ne pense pas que les néocons incarnent le BIEN ou le MAL et je ne pense pas que d'avoir leur appui est une BONNE chose ou une MAUVAISE chose. Ils sont une force politique (c'est relatif, je le sais...) avec leur idéologie propre à eux. Pas plus que ça.

En relisant le texte d'Hétu, je crois plutôt qu'ils ne visaient pas directement les néocons, mais plutôt les gestes d'Obama (ceux qui auraient reçu l'appui des néocons). Encore là, l'utilisation de l'expression "À la décharge" nous laisse croire que les actions énumérées dans le premier paragraphe sont MAUVAISES, alors que celles énumérées dans le deuxième paragraphe sont BONNES (ou meilleures). La question ici n'est pas de savoir si je suis en accord ou non avec ce que Hétu pense. La question ici est d'avoir plus de rigueur journalistique pour ne pas laisser transparaître ce qu'en pense le journaliste. Hétu a beau avoir écrit ça en tant que blogueur chez cyberpresse.ca (et pas tenu par la rigueur journalistique), n'empêche qu'il est d'abord et avant tout journaliste dans La Presse et que j'aimerais que l'un des deux seuls correspondants aux États-Unis du journal dont je suis abonné n'affichent pas constamment ses biais sur les billets de son blogue.

Après la critique, la suggestion :

à la place de :
À la décharge du président Obama, il faut dire que son administration améliorera les garanties légales des suspects de terrorisme.
écrire :
D'autre part, l'administration Obama accordera de nouvelles garanties légales aux suspects de terrorisme.
Peut-être pas parfait, mais c'est déjà mieux.

Ça sent la paranoïa me dites-vous ? Et j'en suis fier !

P.S. J'ai remarqué que j'ai réussi à placer le mot "manichéenne" dans chacun de mes deux derniers billets ! Non, ce n'est pas un mot que je viens de découvrir ! Mais j'aurais pu trouver un autre mot que "vision" pour précéder à "manichéenne". Disons que deux fois "vision manichéenne" en deux billets, c'est ordinaire en ta ! Je devrais faire appel au collaborateur de Richard Hétu Yvon Thivierge pour enrichir mon vocabulaire. Après quoi, j'aurai certainement la compétence d'afficher des photos homosexuelles pornographiques sur mon blogue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

  © Blogger template Newspaper by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP