vendredi 1 mai 2009

Un retour

Après un break syndical de presque deux mois, on est de retour ! Et pour de bon ! Je ne ferai certes pas un recap de ces 50 jours. On va donc replonger dans l'actualité. Y a-t-il quelque chose de plus d'actualité que la grippe A (H1N1) alias la grippe porcine qui ne s'attrape pas en mangeant du porc ? Ah ! Peut-être la corruption ou les allégations de corruption au niveau municipal et provincial...

Pendant que j'y pense, je dois glisser un petit mot sur la campagne à la chefferie de l'ADQ. Je ne prendrai pas position pour ou contre Messieurs Caire, Lévesque et Taillon dans l'immédiat. Peut-être ne seront-ils pas les seuls candidats. Qui sait ? Pour l'instant, j'ai une nette préférence pour un des trois. Assez pour prendre ma carte de membre de l'ADQ ? Who knows ? Disons que j'espère que l'ADQ ne misera pas sur la "continuité".

J'ai eu un profond malaise quand j'ai vu le communiqué de presse de M. Caire publié en page 2 du Journal de Montréal non pas à cause de la richesse du contenu mais plutôt pour le nombre ahurissant (et le mot est beaucoup trop faible) de fautes d'orthographes. (J'étais pour écrire que j'exigeais le congédiement de l'attaché de presse, faut croire que je viens d'être mis au courant). Je veux bien croire que les médias montréalais ne sont pas complaisants envers l'ADQ, mais sacrament ! Ce n'est pas en publiant des torchons du genre qu'on va convaincre les gens de vaincre leurs préjugés (amateurisme, manque de compétence, etc.) qu'ils peuvent avoir à l'endroit de l'ADQ.

J'ai eu un autre malaise, quoique j'en étais aucunement surpris, en consultant le dernier sondage CROP : PQ 40 %, PLQ 38 %, PVQ 8 %, ADQ 8 %, QS 6%. Entre ça et un coup de poing sur sa gueule, j'aurais opté pour le second choix, mais bon... Soyons optimistes (certains diront candides), les prochaines élections ne surviendront pas avant 2012, tout est possible. Yes we can [sic] ! Sans farces, je persiste à croire qu'il y a un avenir pour un parti de centre-droite au Québec. Je refuse d'accepter qu'une écrasante majorité de Québécois puissent jouer à l'autruche à l'égard de notre modèle québécois. Traitez de moi de fous ou de zouaves si ça vous voulez. Vous auriez probablement raison. Ça m'est égal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

  © Blogger template Newspaper by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP