jeudi 25 juin 2009

En deuil (2)

Je ne me réjouis pas du départ de François Legault de la vie politique. M. Legault était un lucide soucieux des générations futures et de la pauvreté relative du Québec (par rapport au reste du Canada). Tirant plutôt son héritage politique de Lucien Bouchard. il ne faisait pas partie de la gauche sociale-démocrate qui fait la pluie et le beau temps au sein du Parti québécois. Son départ explique pourquoi il a osé exhorter les libéraux de s'attaquer aux vaches sacrées du modèle québécois. En effet, on peut croire que M. Legault parlait en son nom personnel sans se soucier des froncements de sourcils de quelques apparatchiks péquistes.

La vague lueur de changement provenant du PQ s'éteint. Le faible vent de changement se trouvant au PLQ est asphyxié par le manque de vision et de courage politique du gouvernement Charest. Reste l'ADQ et sa course à la chefferie, pourvu que les gens écoutent. Snobber l'ADQ et les quatre candidats à sa chefferie est le meilleur moyen pour le Québec de continuer de s'enfoncer dans "le déclin tranquille".

1 commentaire:

  1. Effectivement le PQ ne nous offrira pas de changement de sitôt.

    Malgré la présence de Lucien Bouchard, de Joseph Facal, de Jacques Brassard et de François Legault, le PQ a toujours péniblement traîné la souveraineté dans son programme.

    Sous combien de formulations différentes le PQ nous a proposé la souveraineté ?

    Voici ma réponse : http://montrealaisorigine.wordpress.com/2009/07/10/le-pq-et-ses-nombreuses-strategies-pre-referendaires/

    RépondreSupprimer

  © Blogger template Newspaper by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP