jeudi 20 août 2009

Éric Caire : voir plus grand en éducation

Éric Caire présente aujourd'hui sa plateforme en matière d'éducation. Comme Joanne Marcotte le mentionne, l'équipe Éric Caire entend s'en prendre à certaines vaches sacrées.
La raison est simple: le milieu de l'éducation est miné par un ensemble de vaches sacrées qu'il est temps d'abattre. J'ai beaucoup lu sur le sujet dans la dernière année: des livres écrits par des enseignants, des rapports et des études. Les études et les rapports, ça ne manque pas au Québec! Ce qui manque, c'est encore une fois le courage d'énoncer les tabous et d'agir.

L'Équipe Éric Caire en est là.

À la vache sacrée de réforme et au culte du socioconstructivisme, elle propose la fin de la réforme, une révision des programmes et une révision de la formation des maîtres. Il est grand temps de nous rassurer: on veut revenir aux matières de base, on veut pouvoir évaluer ce qu'apprennent nos enfants et on veut savoir si notre direction d'école fait ce qu'il faut pour que tous les enfants y trouvent leur compte - et j'ajouterais, surtout nos garçons!

À la toute-puissance des fonctionnaires du ministère de l'Éducation, elle propose l'autonomie des écoles et le respect de l'autonomie professionnelle des enseignants.

À l'unilinguisme et la peur de l'anglais, elle offre une ouverture sur le monde et le bilinguisme à la fin du secondaire.

À la folie de l'intégration obligatoire qui finalement, nuit bien plus qu'elle n'aide les élèves en difficulté, elle soutiendra les projets-écoles et la communauté participante dans leur désir d'adapter les services aux besoins de leurs élèves.

Aux conventions collectives rigides qui se préoccupent davantage de la mobilité du personnel que de la stabilité des équipes-écoles, l'Équipe Éric Caire priorise la stabilité du personnel enseignant et la liberté des directions d'écoles d'embaucher et de congédier leur personnel - comme le font les écoles privées, d'ailleurs.

À la bureaucratie ministérielle et des commissions scolaires, l'ADQ avec Éric Caire aboutit à l'allégement des structures et une gouvernance qui se situe au niveau de l'école et non pas au niveau des commissions scolaires!

Enfin au gel des droits de scolarité universitaire, Éric Caire met fin aux discours électoralistes et idéologiques, ajuste les droits de scolarité et s'assure d'une aide financière plus ciblée pour les étudiants qui en ont réellement besoin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

  © Blogger template Newspaper by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP